Mai
18

Bertrand Burgalat - Munich Expo

Auteur // beegeesman

mylittleprincess

Hallo Leute ! Oui on parle allemand un peu chez nous. Bon, disons que c'est plus pour coller au thème de l'EP dont il est question dans cet article, j'ai nommé Munich Expo de Bertrand Burgalat. Je me suis pas foulé hein? Autant vous dire tout de suite que je ne connais pas plus que ça le monsieur, qui apparemment œuvre dans l'ombre, comme arrangeur, depuis des années pour divers artistes. Munich Expo vient s'insérer dans la bande originale du film « My little princess » présenté au festival de Cannes 2011 (on est en plein dans l'actu moi je vous le dis !). Juste pour vous démontrer que je fais un travail d'investigation nonobstant assez conséquent le titre original est « I'm not a fucking princess », titre qui soit dit en passant dépote un peu plus.

 

Recentrons le débat ! Je me suis intéressé à cet EP car un certains Gordon Shumway est venu remixé ce morceau. N'y voyez ici aucun favoritisme, mais vu que le monsieur est officiellement DJ Infine depuis peu, on essaye de suivre le buzz comme on peut ! Encore une fois je n'oserais porter jugement sur des productions musicales vu mon niveau en la matière (genre aussi bas que la paire de DSK après 3 nuits en prison) mais je me permets de vous transmettre mon ressenti pour chaque morceau.

Bertrand Burgalat – Munich Expo (Original Mix)

En écoute sur bandcamp External link

Un morceau assez court (2'15) mais bourré de sonorités plus truculentes les unes que les autres. Un début disco couillue (super nappe synthétique), une suite disco enfantine (p'tit violon qui va bien), et un mélange des deux pour terminer.

Bertrand Burgalat – Munich Expo (Daze Remix)

En écoute sur Soundcloud External link

On retrouve un format normal niveau durée. Bon c'est un remix donc on garde la même structure global du morceau, je vous apprends rien... Mais le petit plus provient de la basse « à la Justice » qui vient s'insérer à la rythmique originelle, le coté enfantin disparaît au profit d'un synthé distordu qui donne un relief encore plus disco au morceau. On ajoute à ça quelque petits break (genre flippin double de mon Virtual DJ) et le tour et jouer. Efficace et funky.

Bertrand Burgalat – Munich Expo (Gordon Shumway Remix)

Durée 6'16. Ca se fout pas de notre gueule, t'additionnes les 2 premiers t'arrive même pas à la durée de celui-ci, en même temps, je dis ça je dis rien... On s'attaque à un type de remix totalement différent beaucoup plus déstructuré dans la rythmique que dans les sonorités. Autant il est facile de s'amuser à comparer et retrouver les différentes pistes dans les deux premiers morceaux, autant il est beaucoup plus compliqué de le faire sur celui-là. Un remix qui progresse au travers différentes phases qui s'entremêlent efficacement et se termine par une montée « all-in » niveau sons, un peu à la façon "Onzième marche" je trouve.... Un remix beaucoup plus club et moins excentrique que l'original mais qui risque de se retrouver dans quelques flycase d'ici peu.

Vous remarquerez que la longueur du ressenti est proportionnelle à la durée du morceau (et toc !)

L'EP débarque 6 juin dans les bacs ! (je pouvais pas m'empêcher... désolé)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir