Auo
09

Digitalism "Idealism"

Auteur // beegeesman

digitalism3Comment passer à côté d'un des phénomènes musical  de cet été ? Hein ? Je vous le demande franchement !!! Alors qu'une forte partie de la populace et de la profession musicale s'enflamme à coup de branlette cérébrale sur Justice, la surprise et surtout la réponse au phénomène français nous vient d'Allemagne. Qui mieux que Digitalism peut vraiment représenter le descendant des Daft Punk, Chemicals et consorts (s'il fallait vraiment en trouver un...). S'ils ne sont pas inconnus des DJs du monde entier, c'est d'abord grâce à un tube gigantesque : Zdarlight !!! Un peu comme Justice qui avant d'exploser avait su séduire avec son « We are Your Friends », Digitalism prend la même voie et s'engage dans la voie Dancefloor !! Voyons donc ce qu'un album comme Idealism peut nous révéler, chauffer les oreilles, un voyage au pays de l'Electro-Rock qui décalque les oreilles !!!

Comment passer à côté d'un des phénomènes musical de cet été ? Hein ? Je vous le demande franchement !!! Alors qu'une forte partie de la populace et de la profession musicale s'enflamme à coup de branlette cérébrale sur Justice, la surprise et surtout la réponse au phénomène français nous viens d'Allemagne. Qui mieux que Digitalism peut vraiment représenter le descendant des Daft Punk, Chemicals et consorts (s'il fallait vraiment en trouver un...). S'ils ne sont pas inconnus des DJs du monde entier, c'est d'abord grâce à un tube gigantesque : Zdarlight !!! Un peu comme Justice qui avant d'exploser avait su séduire avec son « We are Your Friends », Digitalism prend la même voie et s'engage dans la voie Dancefloor !! Voyons donc ce qu'un album comme Idealism peut nous révéler, chauffer les oreilles, un voyage au pays de l'Electro-Rock qui décalque les oreilles !!!

idealismC'est dans l'air du temps, le rock revient peu à peu dans le coeur de ceux qui l'avaient délaissé dans les années 90, parce que trop léché, parce que trop conventionnel ? En tout cas le papy rock peut se targuer de retrouver sa jeunesse. En effet depuis quelques années une nouvelle vague est arrivée, une vague voulant mêler les sons rock de leurs idoles et les sons synthétiques qui les font vibrer. Alors que la musique électronique, par moment, se caricaturait elle-même, à grand coup de French Touch, ou de minimale over-minime, un vent de fraicheur vient réveiller tout le monde en mixant singulièrement ces deux mondes. On ne peut que se réjouir de ce genre de mélange résolument Dancefloor, mêlant des sonorités Punk-Rock à des compositions électro, tout en gardant un aspect pop capable de toucher tout le monde.

Ce genre de recette over-fédératrice aura surement le gout d'énerver les puristes, mais cette recette, déjà utilisé certes, fait peau neuve et trust ondes et platines sans honte ni vergogne. Le titre Magnets vous prévient d'entrée et vous indique la teneur en basse saturé et sons distordus qui vont animer l'album, cet album va vous coller la tête « Magnet-style ». 

digitalism1Ensuite viens le bien connu Zdarlight (meilleure vente de Kitsune External link, tout supports confondus), avec ses montées et riff de guitare entêtantes, qui en ont déjà fait bouger plus d'un. Pouvant être pris comme un interlude dans la prise de hauteur de cet album (surtout avant Idealisitic), le très pop I want I want et l'essai vocale (non vocodé) de Jence ne font qu'amplifier le côté éclectique ,mais non moins bougeant de l'entrée en matière.

Deuxième maxi balancé dans l'arène impitoyable du monde musical, Idealistic s'instaure comme un des piliers de l'album, avec son electro-rock lancinante et agrémentée de basses sur-dimensionnées. Digitalism in Cairo fait un clin d'oeil à son inspirateur Fire in Cairo (The Cure), sans être une reprise, remix ou quelconque copie, ce morceau tire ses sources du morceau pour créer une envie de sautiller en bougeant la tête sans fin. Viens ensuite, pour moi, la perle de l'album. En effet Pogo est la plaque tournante de l'album, de par sa position parmi les 15 morceaux, mais aussi par la signification qu'il donne à l'electro-rock, un parfait mélange mélodique et vocale, qui à travers les nombreuses boucles incite vraiment à « pogoter » ( soft hein !! c'est pas du Metal non plus...).

digitalism2 Toujours très pop, Anything New et son côté très mélancolique sous ses dessous super énergique démontre encore une fois comment il est possible de créer de la pop dopé à la bass pour ne pas brusquer les plus sensibles et contenter les plus demandeurs.

Je ne vais pas continuer à énumérer les morceaux, de peur de me répéter, ou de vous saouler, mais cette album est une véritable perle, chez soi ou en soirée, il sera votre compagnon et vous suivra partout en toutes occasions (Pierre Bellemare sort de ma tête !!!). Entre les options Dancefloor (Zdarlight, Idealistic, Jupiters Room...), Pop-rock-décalqué (I want I want, Pogo, Anything New...), Melodico-mélancolique (Digitalism in Cairo, Moonlight ...) cet album est armé pour s'imposer comme la contre-solution à Justice . Il ne nous reste plus qu'à espérer que cet album ne soit pas qu'un OVNI musical et que cet OVNI saura être assez mature pour en laisser paraitre d'autres.

Digitalism = Gasp    

Vidéo 

Extraits

The Pulse
Pogo
Jupiter Approach / Jupiter Room
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir