Mai
23

Amplified People ( OD records / ValizaTools)

Auteur // bigbabou

Amplified People en live au 5 ans du Sous-marin en mars dernierAprès la petite pose dans le rythme de publication dû au festival, le blog reprend du service avec une interview. Et cette fois c'est Amplified People qui s'y colle !

Auteur d'une musique influencée aussi bien par la house, la pop, que par la deep techno, c'est à l'occasion de la soirée anniversaire des 5 ans du Sous-marin en mars dernier que nous avons eu l'occasion d'écouter et découvrir Amplified People. Quelques questions à l'un des tous derniers à avoir rejoint le label havrais OD records.

 

Quel a été ton parcours musical jusqu'à aujourd'hui ?

Avec mon frère Maxime (Dick Voodoo) à la batterie et moi à la guitare rythmique, plus 2 autres havrais, on avait créé les StereoBeatniks il y a 15 ans et quelques, qui ont dû jouer 4 répèts. J'amenais mes parties sur une cassette et ça ressemblait de très loin au Velvet. Puis je suis parti à Lyon terminer mes études et là on a splitté, ce qui reste notre plus belle réussite. Ce n'est qu'il y a 5 ans à peu prés que j'ai découvert des logiciels comme reason, rebirth, ou live grâce à Maxime et Krikor. D'emblée j'ai fait de la house sans le savoir et aussi des trucs qui n'en étaient pas du tout.

Apres j'ai rencontré, via Krikor et Sandrine (David Rockmore), les gens de ValizaTools qui m'ont aidé à préciser et faire évoluer ma production. Beaucoup de conseils que j'ai fini par comprendre. On a sorti ensemble (avec Frankie Ride, M3000, Laab, et Cyrille l'Archi) la compil "Musique jetable". Puis mon premier maxi "Tough guys don't dance" sorti sans distributeur.

Quelle est ton actualité musicale d'ici la fin de l'année ? 

Un maxi chez OD Records External link et peut-être un autre supervisé par Krikor en autoprod.

Je viens également de terminer un remix d'Elektrochemie pour un concours (de remix donc). je saurai début juin si Get Physical le choisit. 

Tu vas bientôt sortir un maxi, est ce que tu peux en parler ?

2 titres sont choisis, dont "The In Business" qui figure sur ma page myspace External link . Reste encore un autre à choisir.

As-tu toujours été dans le délire minimal ?

Non, en fait je fais des trucs assez club et aussi electropop tels les 3 titres sortis sur la compilation "Musique Jetable" de Valiza-Tools. On peut toujours télécharger la dite compil sur le site External link.

Mon premier maxi sorti chez VT était d'ailleurs franchement pop. Le rapport entre minimal, club et pop réside pour moi dans la clarté, l'évidence de la bonne énonciation. J'aime indiquer d'emblée la direction du morceau, sa tonalité, quitte à changer de route ensuite; c'est pourquoi j'ai du mal à délivrer des intros typiques techno pour "faire monter la pression". Ecoutez Black Flag : c'est maintenant et tout de suite que le propos arrive. Le rock est sans doute une école du minimalisme.

Et à présent je continue à produire des tracks clubs que j'imagine, allez savoir pourquoi, orientés backrooms. Mais il faut que ça intéresse un producteur d'où la sortie éventuelle d'un EP autoproduit ...

Comment est-ce que tu es rentré dans cet univers là ?

Dans les années 80, j'écoutais, entre autres, Daf, Devo, Dave Ball, ou les Young Marble Giants mais tout autant Mudhoney ou les Stooges par la suite. C'est grâce à Trax et leurs premières compils il y a 10 ans que j'ai découvert les trucs de Détroit. A vrai dire je n'ai pas donné suite, j'écoutais alors plus volontiers Beck, Tricky, Roni Size ou le Jon Spencer Blues Explosion. Et c'est en découvrant les sets de Krikor, toujours lui, que je me suis intéressé à la techno allemande, Perlon, etc ... en fait je suis assez peu infusé car je ne sors jamais.

Quels autres sons apprécies-tu ?

Model 500, In Flagranti, Liars, Lcd Soundsystem, the Shins ...

Quel matériel utilises-tu pour la production ? Et pour tes lives ?

Un macbook, un clavier midi, Ableton Live et bientôt un DX200 (synthé FM) en complément.

Quelle discipline (live ou compo) préfères tu ?

La compo sans hésiter, dans la mesure ou je cherche toujours à obtenir en live la bonne mesure entre préparation et improvisation, ce qui n'est pas donné. Il faut s'éloigner du laptop. Il y a un bon débat sur le site livepa.org d'ailleurs. Alors que la compo est un moment infiniment plus gratifiant quand on cherche et trouve une forme.

Mais le live me conduit à transformer et rééditer mes compos de façon différente, car on passe du midi à l'audio pour se retrouver en position de remixeur de soi-même. Donc c'est un sac mélangé comme disent les anglais.

Les artistes / morceaux qui t'ont le plus influencés

Euh... le label Perlon m'a appris ce qu'était le shuffle. Aprés peut-être que c'est Daf qui revient pour l'intensité dramatique. In Flagranti sinon pour ce côté disco implacable et si classe. Détroit de manière imprécise car je refais régulièrement des pastiches de leurs productions. Et puis Takako Minekawa pour la pop. Et Tiga pour l'efficacité frimeuse. Il y a aussi et surtout John Tejada et Detroit Grand Pubahs !

 

Links

myspace.com/amplifiedpeople  

OD records

Valiza tools  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir