Mai
23

[Review + photos] OD Release Party avec Rebotini

Auteur // beegeesman

odpartyrebotini.jpg

LH (Le Havre...) Rocks ! Prenons ce slogan pour argent comptant ! Surtout depuis la soirée de Vendredi dernier au Cabaret ElectriqueOD Records a voulu rassembler un maximum de monde pour fêter la sortie de l'album des truculents Dick Voodoo et du maxi de Mondwest (Môsieur OD Records). Une ambiance qui promettait donc d'être chaude dans un lieu taillé pour le gros son et les envolées sonores, d'autant que le casting se devait d'être complété par le mythique Arnaud Rebotini (Blackstrobe) pour un live machine aux accords plus que prometteur. Les sous-mariniers Betrand, Niten et un certain Brad Wurst étaient chargés « d'enrober » le tout. On se replonge dans cette soirée, « Nom de Zeus, Marty ! Saute dans la DeLorean ! »... (88miles/heure plus tard)...Vendredi 14 Mai 2010... 20h... Cabaret Electrique... LH...

 

Accueilli par la toujours sympathique et dynamique équipe du Cabaret, l'équipage se met en place progressivement. Le temps de s'approprier le lieu, de faire ou refaire connaissance ou de se restaurer (miam les lasagnes !), les premiers « assoiffés musicaux » sont au portes du CE (Cabaret Electrique... on suit !). Rien de péjoratif dans l'appellation « assoiffé musical », bien au contraire, un public connaisseur, demandeur et qui se démarque furieusement d'une certaine frange de fan « d'électro prout-prout » qui se regardent plus danser qu'ils ne profitent de la musique (Paris, si tu me lis).

odpartyrebotini_niten_brad-wurtz.jpgLe Warm-up était assuré par un duo inédit formé par Niten et Brad Wurst. Une sélection éclectique et parfois un peu décousue mais qui avait le mérite de faire une revue d'effectif, des dernières pépites électro du moment. On notera la qualité extraordinaire des enchainements (Si, si !:)). Gageons que Niten retrouvera son Duo bientôt, parceque NitenBrad...

 

 

   

odpartyrebotini_mondwest.jpg

Le relais était ensuite passé au « Big Bang » de la soirée (comprenez, origine de la soirée), Mondwest ! Le boss du label OD Records, de ses dires, plus à l'aise en compo qu'en mix, a envoyé du lourd. Des sons Kraftwerkiens boostés au rythmiques techno graves et entrainantes, et le tout « packagé » dans un mix parfait, c'est bien, c'est beau, c'est Mondwest.

 

 

odpartyrebotini_dick-voodoo.jpg

Si Mondwest a su faire monter les premières vibrations électroniques au public déjà fort nombreux, c'est bien Dick Voodoo qui les ont fait exploser. Visiblement décontractés et sévèrement prêt à fêter dignement la sortie de leur album, le duo Havrais a littéralement retourné le dancefloor. Une belle communion avec leur public, qui a pu se défouler sur des sons crado-catchi mystiquement valorisés par la voie et les textes « Naughty » de Dave.

 

odpartyrebotini_rebotini.jpgNow... REBOTINI !! On pourrait le qualifier de duo à lui tout seul aussi, non pas parce que c'est une masse, mais parce qu'il donne réellement l'impression de faire corps avec ses machines. Même un néophyte en création musicale (que je suis) reste comme trois ronds de flan en voyant ce qu'il est possible de faire sortir de 5 ou 6 machines, et en live qui plus est. De la techno surpuissante, « fat » et entrainante à souhait, un public survolté, « drivé » par un mec qui, par sa présence, en impose. On ouvre grand ses orifices et on profite (Yeux, bouche, oreilles, pas plus hein...) !

Comme d'habitude, c'est Bertrand qui était chargé de prolonger et cloturer la soirée. Pas facile quand on sait ce qui est passé avant, mais le gars voulait envoyer aussi ! Visiblement inspiré par l'ambiance générale de la soirée, c'est un Bertrand aux accents plus techno qui s'est présenté aux derniers soiffards musicaux. Un set résolument techno old school, qui envoie du bois et qui tranche avec la tournure des sets qu'il avait l'habitude de poser, et ça lui a plus le bougre !

Robotrand (classe non ?) est coupé vers 2h30. La salle fini de se vider progressivement, et chacun se refait ça soirée dehors autour d'une ultime clope, la tête encore toute retournée. Le « Del Rio », club situé à coté du cabaret, envoie du lourd, Daft, Garnier, tout le monde se tâte, oserait-on, jusqu'à l'écoute d'un morceau dance daubesque, on va se rentrer hein ? Epilogue d'une soirée bien rempli, du bonheur plein les oreilles, des beaux moments, une belle énergie, une belle salle, LH Rocks !  « Nom de Zeus Marty !! La DeLorean »... back to reality... LH still Rocks!!

Les photos de la soirée sont disponibles dans la galerie ici...

Comments  

 
#1 chrisdabin 23-05-2010 18:09
Pour la petite histoire :-)) -> "LH Rocks" parce que "I Love LH" : la 1ère compilation en 2008 avait fait ressortir les dickvoodoo avec Glossy Lips.
plus d'info-histoire ;-)) à www.welovelehavre.com/
Les équipes du studio Honolulu et le collectif Intro sont derrière le label "I
Quote
 
 
#2 beegeesman 24-05-2010 01:29
Et la photo de Bertrand?
Quote
 
 
#3 bigbabou 24-05-2010 11:45
Citation en provenance du commentaire précédent de beegeesman :
Et la photo de Bertrand?


Ben y'en a pas :lol:
Quote
 
 
#4 beegeesman 24-05-2010 12:30
P'ti timide va!
Quote
 
 
#5 Tomnroll 24-05-2010 21:31
ca donne envi!

jolie review
Quote
 
 
#6 beegeesman 25-05-2010 16:34
Ouai pas mal ouai...
Quote
 
 
#7 Raph 29-05-2010 13:10
Marre de faire des bornes pour aller voir un concert...
Il faut reconnaître qu'un peu d'électro à LH ça a fait beaucoup de bien !
Un grand merci à OD, au Sous-Marin et Arnaud pour cette soirée au Cabaret pour le moins que l'on puisse dire bien électrique !

Raph
Quote
 
 
#8 Raph 01-06-2010 11:17
Ah cool. J'ai hate d'en savoir plus...


:lol:
Quote
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir