Mai
02

Soulwax Nite Versions @ ICC (Gand) 30/04/2006

Auteur // Thomas H

Quand un jour en mal de concert on cherche un live des 2 many dj's pas trop loin et qu'on tombe sur un live à Gand (leur ville natale) pour 16€ avec en prime Tomas Andersson, Erol Alkan et Soulwax Nite Versions, alors on saute sur l'occasion! Et on a raison!v Une soirée dans un autre pays c'est toute une aventure, on découvre un peu les coutumes indigènes. En Belgique apparemment ils doivent avoir l'habitude de ne pas faire les choses à moitié, des bars aux couleurs d'Eristoff ou de Burn, avec des logos animées. Des serveuses à mon avis triées sur le volet. Une déco très hype. Des cigarettes en vente à l'entrée dans un stand qu'on ne peut pas louper et pour un prix qui en ferait baver plus d'un en france (étonnant les fumeurs sont pourtant très rares). Des bouteilles en verre au bar (et par conséquent un tapis de verre pilé à terre en fin de soirée). Des toilettes à 0,50€ (on se retiend dans ce cas!). Et une excellente affiche. La setlist affichée à l'entrée devait ressembler à ca:

22h30-23h30: Jonasty

23h30-00h30: Midnight Mike

00h30-01h30: Tomas Andersson (live)

01h30-02h15: Erol Alkan

02h15-03h00: Soulwax Nite Versions

03h00-04h00: Erol Alkan

04h00-... : 2 Many Dj's

Jonasty a déjà commencé son set, la salle est presque vide. Tempo assez lent, juste de quoi discuter un peu avant la suite, rien de bien exceptionnel. Arrive ensuite Midnight Mike après un début prometteur (un remix du Peter Gunn Theme des Blues Brothers assez original) la suite est assez décevante, aucune transition, il se contente juste d'enchainer les disques de façon assez brutale. C'est parfois bon parfois assez mauvais. On ne retiendra donc pas Midnight Mike non plus.

Là ou ca commence à devenir intéressant c'est le live de Tomas Andersson dont je ne connaissais que le Washing Up remixé par Tiga (cette chanson ne sera finalement pas , et de loin, la meilleur de son set). Un set puissant, une electro techno loin du calme habituel des productions de BPitch Control External link. Beaucoup de roulement à la Valletta Fanfares de Vitalic, des synthé bien lourd comme on les aime, y a pas à dire le Tomas Andersson a mis le feu à l'ICC le premier!

Après ce live explosif arrive Erol Alkan pour son premier dj set de la soirée. Bon set, le gars se déchaine derrière ses platines et tente même un petit slam bien placé.

On commence à voir apparaitre sur scène les Soulwax qui installent leurs instruments et prennent enfin possession de la scène. Comment qualifier soulwax maintenant? Anciennement groupe de rock aujourd'hui groupe d'electro. La formation et le principe me font beaucoup penser à leurs amis de LCD Soundsystem. Soyons clairs ce live est une tuerie, leur album Nite Versions est passé à la moulinette et en plus de ca il nous fond des reprise de chanson bien connus d'electro, le genre qu'on retrouve dans les mix des 2 many dj's sans connaitre le nom. C'est comme ca qu'ils ont repris le fameux Washing Up de Tomas Andersson. Le live a commencé par l'excellente I Love Tekno. Puis tout s'est enchainé avec force! La batterie tape fort, les frère Dewaelle se dechainent derrière leurs synthé et le public est en délire, un concert de Soulwax n'est plus un concert où quelques popeux remuent la tête, ici c'est disco! Tout le monde danse personne ne se repose. On entends quelques sons de vieux hits de dance ou un petit bout de Tiga qui traine. Le public chante "This is the excuse that we're making is it good enough for what you're paying YOU'RE PAYING!", la fameuse NY Excuse, d'ailleurs celle qu'on a entendu n'est pas celle de Nite Versions mais un mix de celle de Any Minute Now et celle des Nite Versions. Ils ont aussi joués leur reprise de Teachers des Daft Punk avec pour finir un fameux "Soulwax is in da house yeah!", bande de petits prétentieux eheh. L'expérience 2 Many Dj's a vraiment changé les Soulwax et ca se sent.

On se demande ensuite comment Erol Alkan pourra enchainé sans faire baisser la température. Et bien il va le faire sans problème après un bruit ressemblant à un gros larsen puis Newman de Vitalic part comme une bombe et forcement tout explose et c'est reparti, pas de répit! Après une demi heure on décide de sortir quelques instants et de boire un coups. A la sortie on nous donne des porte clefs sur lesquels sont gravés le logo de Seat, un coeur puis Radio Soulwax 30 04 06 ICC Gent. C'est là qu'on se rend compte que Soulwax/2 Many Dj's est un gros groupe bien sponsorisé avec derrière tout ca un gros intérêt commercial. Devant ICC se trouvaient en effet deux voitures Seat en exposition, les bénévoles se balladaient avec des tishirt Radio Soulwax/Burn. On retourne dans la salle après avoir pissé dans les arbres (et hop 50 centimes d'économisés). Et là je crois qu'on est arrivé au bon moment, Erol Alkan nous passe un Killing In The Name des Rage puis on aura aussi le droit a un petit Water Of Nazareth de ses ami de Justice, c'était d'ailleurs son remix.

Les 2 many dj's rejoignent Erol Alkan et lancent le fameux Buy Now de For Sale (sous ce pseudonyme se casse en realité Steve Angello et Sebastian Ingrosso). Et là j'avoue que je suis en train de réaliser un rêve, voir les 2 many dj's ca y est, je suis pas décu, je suis là, je danse, pas besoin d'alcool ou de drogue ou je ne sais trop quoi, il est 4h du mat, je danses depui 1h du mat, et pourtant je suis encore là, porté par la musique, je suis heureux parceque devant moi a quelques metres seulement il y a les 2 many dj's qui envoient du gros son et qui nous fond part de leur art. J'ai eu un peu peur au début de réentendre le même mix que Big Day Out 2006, mais non. Il y avait les chanson principales du live qu'on pouvait trouver sur internet, Buy Now, Fanz Ferdinand - The Fallen (Justice Mix), Kaiser Chiefs - Everyday I Love You Less And Less (Boyz Noise Remix), Les Rythmes Digitales - Jacques Your Body,... Et ce fameux Song 2 mixé avec la rock huuum un délice. On a pu profiter d'un étonnant No Good de Prodigy. Bref un set très très electro pas beaucoup de rock finalement mais un set parfait (ah non une petite erreur à un moment mais bon on les excuse). Ah un moment un grosse poignée de teenager ont envahit la scène, c'était un peu énervant en fait, on voyait plus rien c'était un peu le bordel, il se sont finalement cassés. Puis en "rappel" Sabotage des Beastie Boys et on sort de la le sourire aux lèvres et les jambes en compote. Il est 6h du mat'. Une nuit blanche bien agréable.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir